Bienvenue à Poudlard !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Cauchemar à Minuit

Aller en bas 
AuteurMessage
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 27
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Cauchemar à Minuit   Jeu 19 Juil - 20:56:44

Sicada marchait dans une grande forêt. Les feuilles des arbres disparaissaient au dessus de sa tête et les troncs faisaient bien huit mètres de circonférence. Pieds nus, elle ne sentait pas le froid de la nuit qui régnait en ces lieux sombres et inquiétants. Elle portait son uniforme de Poudlard, baguette en main. Au bout de quelques minutes de marches solitaires, elle pénétra dans une grande prairie. Une fine pellicule blanche recouvrait les herbes hautes qui s’agitaient doucement sous une brise invisible. La jeune fille s’avança sans réfléchir, sans peur. Arrivée au milieu, elle abaissa sa baguette et d’une main hésitante, caressa la neige éphémère qui ornait les herbes. Le contact froid ne la fit même pas frissonner. Elle regarda la neige fondre dans sa main, avant de se transformer en eau clair et pure, puis s’écouler le long de ses doigts fins et blancs. Trop blancs… Horrifiée, elle examina ses paumes. De nombreux sillons la parcouraient. Des veines bleues sortaient du dos de sa main, ses bras étaient plus poilus. D’un demi-tour sur elle-même, elle se retrouva devant une grande glace. Son visage fin s’était allongé, elle avait gardé ses yeux gris acier mais sa bouche se déformait en un rictus horrible. Ses joues s’étaient creusées, ses cheveux étaient plus courts et avaient pris cette couleur poivre et sel qui faisait craquer toutes les femmes. Elle avait grandi d’au moins vingt centimètres, ses épaules s’était élargis et elle portait un costume sombre et argent, avec une longue cape noire qui lui battait les chevilles. Elle porta sa main au visage, recula, puis bascula dans un grand puit sombre et s’écrasa au sol dans un grand bruit de…

Le coeur battant, Sicada se réveilla en sursaut. Son visage baignait de sueur. Elle se passa la main, et ramena ses cheveux en arrière. D'un bond, elle sortit hors de son lit et pieds nus, sortit du dortoir des filles. Elle n'était plus fatiguée, mais ne voulait pas réveiller les autres filles.

Complètement éveillée à présent, elle alla s'installer dans un des fauteuils de la salle commune des Serpentards. Quelques braises fumaient encore dans le corps de la cheminée. Sa baguette en main, elle s'amusait à faire voleter les boulettes de parchemins qui traînaient sur les tables. Ce rêve... Elle le faisait depuis des mois, sans pouvoir s'en défaire. Et toujours le même. Sauf que ce soir, elle s'était réveillée plus tôt. Souvent, alors qu'elle basculait dans le vide, elle atterissait dans une salle étrange et se battait alors en duel contre son père. Il finissait par le tuer et elle découvrait un lieu étrange, avec des fantômes mais pas comme ceux du château, non, des fantômes étranges... Elle n'avait jamais été plus loin, son corps bataillant toujours pour lui faire ouvrir les yeux, pour la sortir de ce cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilla Blythe
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 4
Age : 29
Localisation : ailleurs...
Hiérarchie : élève
Maison/Emploi : Serpentard
Fibiz : 0
Date d'inscription : 15/07/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Cauchemar à Minuit   Sam 1 Sep - 20:28:56

Marilla Blythe ne dormait pas en cette nuit d'octobre. Non qu'elle fut insomniaque ou autre mais seulement il lui était impossible ce soir de trouver le sommeil. Sans cesse elle ressassait dans son esprit les mots que son frère aîné lui avait adressé. En effet un peu plus tôt dans la journée la petite fille avait reçu une lettre de sa famille. Elle aimait ces lettres qui lui apportait de la joie. Ses yeux verts pétillaient alors de joie. Mais ce matin plus elle lisait plus ses yeux s'étaient assombries. Ses parents comme toujours avaient glissé milles conseils et elle aimait s'imaginer sa mère penchait sur le parchemin, et sa main glissant sur la papier. Il suffisait alors à la jeune Serpentard de fermer les yeux, de respirer le parfum qui embaumait la lettre et alors elle se sentait chez elle, dans le grand domaine des Blythe.

Mais aujourd'hui, James lui avait glissé un mot. Elle l'avait peu vu cet été, son aîné travaillant alors et ne bénéficiant pas de vacances. La jeune fille adorait ce frère même s'il la traitait toujours de petite fille. D'ailleurs c'est par ses propos qu'il l'appelait dans la lettre. "Chère petite fille". Était-il donc aveugle pour ne pas avoir vu qu'elle avait encore grandi et que déjà elle était aussi grand que ses sœurs. N'avait-il pas vu que les jeunes hommes la regardaient différemment? Et puis elle aussi avait pu sortir le soir de temps en temps. Elle n'était plus un bébé et aurait aimé que son cher frère s'en aperçoive. Tout dans son écrit montrait qu'il la voyait encore comme une petite fille.

Les larmes étaient apparus aux coins de ses paupières. Elle rageait. Pourtant il suffisait juste de fermer les yeux et de ne plus y penser. D'oublier les propos de son frère. Mais il lui était impossible. Alors les yeux encore grand ouverts, fixant la plafond, elle cherchait le moyen de prouver à sa famille qu'elle avait grandi. Doucement les larmes avaient disparu laissant paraître une froide résolution. Elle montrerait qu'elle avait grandi et qu'elle était plus mature. Résolu elle allait se rendormir quand elle entendit des bruits. Une autre personne ne dormait pas.

Alors à son tour elle se leva curieuse de savoir qui ne dormait pas. D'une main elle recoiffa sa belle chevelure rousse et essuya le reste de larme. Même à minuit la jeune fille restait coquette. Elle aperçu alors sa camarade. Marilla ne lui avait jamais parlé. Elle savait seulement qu'elle était plus âgée qu'elle. Rilla sourit puis elle alla s'asseoir dans un des fauteuils. Après quelques instants elle prit doucement la parole, chose qu'elle faisait rarement.


" Toi non plus tu n'arrives pas à dormir?"

Puis elle laissa le silence revenir. Observant les flammes qui dansaient dans le foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adelune.skyblog.com
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 27
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Cauchemar à Minuit   Sam 1 Sep - 22:56:01

Il ne restait plus de parchemins à brûler dans la pièce. Sicada abaissa sa baguette, qu'elle posa sur ses genoux. Le regard dans le bague, elle ne pensait à rien. Le vent faisait vibrer les vitres, le feu ne faiblissait pas, c'était agréable, d'être là, seule, sans un bruit.

Des bruits de pas descendirent des dortoirs. La jeune fille ne se retourna pas, et une jeune fille entra dans la salle commune. Elle était rousse et cristaline, une jolie fille. Sicada la connaissait de vue, elle était en 4ème ou 3ème année, en tout cas elle était plus jeune qu'elle. Jamais elle n'avait eut l'occasion de lui parler. Elle leva doucement le visage et planta son regard sombre dans les yeux de sa camarade.

- Pas vraiment... Marilla Blyhe c'est ça ?

Plus par curiosité qu'autre chose, elle avait posé cette question. Sicada n'était pas une fille qu'on pourrait juger de peu loquace. Elle participait en cours, elle discutait de choses inintéressantes avec ses "amis" de Serpentard. Elle se forçait un peu à vrai dire... En fait, elle aurait aimé avoir de vraies discussions avec quelqu'un, sur les potions, les livres ou les arts. Mais elle n'avait jamais trouvé quelqu'un d'intéressant ici. Ils étaient tous si superficiels, si stupides. Alors elle préférait rester seule plutôt que de parler pour ne rien dire. Néanmoins elle entretenait quelques relations avec des gens de sa classe, malheureusement ce n'était pas vraiment ce qu'elle attendait. De plus, il fallait avouer qu'elle était plutôt désagréable. Elle était beaucoup trop sûre d'elle, trop arrogante, et cette tare très développée chez elle faisait fuir nombres de connaissance autour d'elle. De plus, elle était franche, et froide. Elle ne souriait jamais de plaisir et avait ce côté froid, repoussant, peu aimable. Alors ses... "amis", étaient plutôt des correspondances, des atouts pour sa scolarité. Elle s'en servait. Oui c'était ça, juste des objets entre ses mains.

[Désolée c'est un peu court, j'attends qu'on débute un peu une conversation]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilla Blythe
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 4
Age : 29
Localisation : ailleurs...
Hiérarchie : élève
Maison/Emploi : Serpentard
Fibiz : 0
Date d'inscription : 15/07/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Cauchemar à Minuit   Dim 2 Sep - 20:54:04

Un sourire naquit sur le visage de la jeune Marilla. Cette jeune fille connaissait son prénom. Elle qui n'était qu'une Blythe pour certain et qui plus est la petite dernière. Elle acquiesça. Mais elle ne put s'empêcher de froncer son jolie nez. Décidément elle n'aimait guère son prénom.

En effet je suis Marilla Blythe. Mais par pitié appelle-moi Rilla plutôt. Je n'aime pas vraiment mon prénom.

Elle se tourna alors tout à fait vers la jeune fille. Elle était plus âgée qu'elle mais elle ne se souvenait pas vraiment de son prénom. Autant la jeune Blythe pouvait retenir le prénom de chaque garçon plus au moins intéressant autant elle ne faisait aucun effort pour retenir ceux des autres. Mais cette fille serait peut-être différente et ne la traiterait pas comme une enfant. Au bien sûr Rilla s'était aperçu qu'elle n'était pas l'amie rêvé mais elle essayait toujours… Après tout quelque un pourrait un jour la trouvait attachante malgré son égoïsme mais elle s'était promis de changé au moins pour sa mère.

Heu… désolé mais je ne sais pas comment tu t'appelles. Enfin il me semble que tu es en cinquième année non? En tout cas moi je suis en quatrième année.

Rilla se rappela alors que tout comme elle la jeune fille ne dormait pas malgré l'heure tardive. La petite fille était curieuse et elle ne put s'empêcher de poser la question. Avait-elle, elle aussi, des problèmes avec sa familles ou était-ce seulement une insomnie du à un quelconque cauchemar?

Alors qu'est-ce qui t'empêche de trouver le sommeil? J'espère que ce n'est pas dû au commencement des cours ou à un problème familiale. C'est surprenant comme une lettre peut empêcher de trouver le sommeil.

Puis elle se tut à nouveau. Elle savait qu'elle voulait en parler à quelqu'un mais après tout elle ne connaissait pas la jeune fille. Et la jeune fille savait que la plupart des ses camarades, à son image, étaient très superficielles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adelune.skyblog.com
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 27
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Cauchemar à Minuit   Sam 8 Sep - 20:44:31

La jeune fille l'approuva. Sicada avait connu son nom sûrement lors des repas. Elle avait toujours une oreille qui traînait, ne se rendant même pas compte qu'elle connaissait l'identité de certaines personnes sans même en avoir parlé avec ses amis ou avec les personnes concernées.

Aux paroles de Marilla, Falcoro ne put s'empêcher de froncer légèrement les sourcils. Elle ne connaissait pas son nom ? Oui la jeune fille se croyait assez importante pour que chaque élève de l'école, ou du moins, de sa maison Serpentard, connaissent son prénom. Mais apparemment ce n'était pas le cas. Oh elle se savait populaire également chez les Gryffondors et les Serdaigles, surtout ces derniers. A vrai dire elle détestait cette maison. Les Aigles se prenaient trop au sérieux, pensaient sans doute qu'ils étaient plus intelligents que les autres. Ce qui était totalement faux, comme elle avait pu le constater à maints et maints reprises. Quant aux Gryffondors, elle n'y faisait pas vraiment attention. La plupart était prétentieuse et stupide. Elle s'amusait de temps à autres à les provoquer, lorsqu'elle s'ennuyait trop profondément ou qu'elle croisait par hasard quelques Lionceaux... Comme par exemple avec Lyra Parle-d'Or, la nouvelle, qui était arrivée directement en cinquième année (Cf. Les Cachots). Et les Poufsouffles, elle s'en fichait un peu. Elle avait eu quelques relations avec deux ou trois des élèves de la maison jaune et noir, mais ils avaient tous quitté l'école depuis. Oui des trois maison, c'était sûrement cette dernière qu'elle préférait. Ernie MacMillan par exemple. Il l'agaçait, c'était vrai, mais ses remarques étaient perspicaces. Elle ne lui avait jamais vraiment parlé mais l'occasion se présenterait sûrement un jour prochain.

- Sicada Falcoro, je pense que tu as du entendre parler de moi...

Mais après tout, Rilla avait dit qu'elle ne se souvenait plus de son prénom, pas de sa personne. Sicada sourit. Décidemment, son arrogance et son narcissisme intellectuel la perdra. Mais elle était ainsi, et ne voyait aucune tare réelle dans cette partie dominante de son caractère.

- Et oui je suis en cinquième année.

*J'espère que ce n'est pas dû au commencement des cours ou à un problème familiale.*

Cette fille ne la connaissait apparemment pas mais elle espérait déjà que Sicada n'arrivait pas à dormir à cause des cours ou d'autres problèmes. Elle semblait souhaiter son bonheur, son bien-être au moins, alors qu'elles ne s'étaient jamais parlées ! C'était ce genre de phrase qui l'énervait. On ne pouvait pas encore parlé d'hypocritie, la jeune Blythe tentait simplement de débuter une conversation, de meubler le silence, d'être "amicale". Pourquoi, lorsqu'on cherchait à être "amicale" il fallait toujours mentir et faire semblant ? Car ce n'était ni plus ni moins un mensonge. La Serpentard ne pouvait pas souhaiter qu'elle dormâsse bien, elle ne savait pas qui s'était. Et si elle connaissait sa réputation, aucune personne saine d'esprit ne pouvait souhaiter le bien-être de Sicada. Néanmoins Falcoro s'abstint de toute remarque ou commentaire. Elle voulait laisser une chance à sa camarade de quatrième année. Seule sa voix changea légèrement, une note d'agacement et de menace perça en effet ses paroles pourtant en apparence innocente. Une note imperceptible mais bien présente, comme un unique "la" dans un morceau de Mozart à sa période baroque, discrète mais indispensable.

- Je suis insomniaque, je dors plutôt mal à dire vrai. Et quand je reste éveillée dans mon lit toute une nuit, ça me met d'une humeur exécrable. Alors je me lève et travaille ou lis dans la salle commune.

Elle chassa les cheveux devant ses yeux, qui reflèterent les flammes de la cheminée. Son regard gris comme un ciel d'automne brillait d'un éclat orangé particulier, tout comme les beaux yeux verts, qui s'entrelaçaient avec les langues de feu, de Rilla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cauchemar à Minuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cauchemar à Minuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Premier entrainement [Nuage de Minuit]
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]
» Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, l'école des sorciers :: Plume de Phoenix, Hors Jeu :: ARCHIVES-
Sauter vers: