Bienvenue à Poudlard !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdue dans l'obscurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra Parle-d'Or
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 177
Age : 26
Maison/Emploi : Elève
Fibiz : 0
Date d'inscription : 02/04/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Perdue dans l'obscurité   Mer 8 Aoû - 13:29:43

* Mais pourquoi, pourquoi bon sang, il a fallu que tu descendes par ici Lyra ?!? *

Pantalaimon hurlait dans l'esprit de Lyra. Celle-ci avait du mal à se concentrer déjà au départ, pour retrouver son chemin alors, maintenant que son daemon se mettait à la réprimender, elle ne trouvait plus rien du tout. Cela faisant déjà une demie heure au moins qu'elle tournait en rond et un quart d'heure que son daemon-souris s'acharnait contre elle. Lyra commençait à en avoir vraiment marre. Elle s'arrêta brusquement et, pour la première fois depuis que la souris avait commencé ses réprimendes, elle annonça, cette fois à voix haute, d'un ton agacé :

"Bon, maintenant ça suffit Pan !
- Ben alors dis-moi toi ce qu'on fiche ici, qu'est-ce qui t'a traversé l'esprit enfin Lyra ?!? Je t'avais dit qu'il était encore trop tôt pour se risquer à visiter les cachots, je te l'avais dit.
- Pan, maintenant, tu la fermes okay ???"

Lyra commençait à perdre son sang-froid, elle était au bord de la crise de nerfs. Elle attrapa son daemon et le foura dans sa poche. Mais il se remit à parler dans sa tête.

Lyra savait qu'il était trop tôt, que son daemion avait raison - comme toujours ? - mais elle n'en pouvait plus d'attendre. Elle était enfermée dans un immense chateau vieux de plusieurs siècles, ce qu'elle adorait, recelant de plein de magie et de coins inexplorés ! Et puis il y avait aussi ce garçon qu'elle avait entendu parler des cachots soit-disant effrayants. Alors, evidemment, elle avait eu l'idée de partir à l'aventure, histoire de visiter un peu. Et, malgré que Pan l'ait dissuadé, elle avait décidé de s'y rendre ce soir. Mais elle était loin de s'imaginer que c'était aussi grand ! Et puis, elle ne pouvait pas dire que cette petite visite n'était pas superbe ! L'obscurité, les ténèbres, le froid, les pierres glaciales, les torches qui innondaient les cachots d'une faible lumière inquiétante ! Que du bonheur !

Oui mais voilà, elle était perdue. Et son daemon la sermonait depuis assez longtemps pour que Lyra perde toute envie de rire. Et à présent il reprenait, de cette voix agaçante dans son esprit.

* On n'est pas loin de la Salle Commune des Serpentard en plus ! Et tu te souviens de ce que je t'ai dit sur les Serpentards, pas vrai ? Tout ce qu'on a entendu, les regards qu'on a perçus en cours, les plaintes des élèves ! Dans quoi tu t'es fourrés là ma grande ? Dans quoi tu NOUS a fourré ??? Non mais tu te rends comptes ??? Et si le terrifiant Rusard débarquait, ou encore le nouveau directeur, il paraît qu'il n'est pas commode, ou même encore, le professeur de Potions, tu sais ce qu'on t'a dit sur lui. Il ne faut pas s'attirer des ennuies Lyra ! Mais tu te rends compte des points que tu vas nous faire... *

Soudain, la voix incessante ce tut. Lyra ne comprit pas pour quelle raison, mais un sourire ironique se figea sur ses lèvres.

* Alors ça y est, tu as fini ton numéro, tu me laisses enfin tranquille ?
- Chut !
- Aucun risque, on parle dans nos pensées !
- Chut je te dis ! *

Lyra se figea à son tour et écouta le silence. Pan l'inquiétait tout à coup. Et elle comprit...

Derrière eux, des pas, se répercutants sur les pierres froides, des chaussures foulant les dalles du sol. Lyra se mordit la lèvre inférieure, soudain prise de panique. Elle n'eut pas le temps de se cacher, la personne était là.

[à toi ma Sicada !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroisee-desmondes.lightbb.com
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 26
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Mer 8 Aoû - 21:58:12

Une agréable journée ! Un temps gris, pas de cours de Potions, un double cours d'Histoire, bref ! Que du bonheur ! Sicada avait passé, après le repas du soir, une heure à la bibliothèque à travailler sur les sorciers du 15ème siècle. Elle avait découvert des tonnes d'informations et était certaine de récolter une bonne note, elle aurait même pu le terminer si cette imbécile de Pince ne l'avait pas chassée à coup de baguette sur la tête. Elle n'avait même pas eu le temps de prendre quelques livres pour travailler dans sa salle commune.

Elle marchait donc de son pas rapide dans les cachots, pour rejoindre sa salle commune. Elle ne croisa personne, tous les élèves devaient déjà se trouver dans leur maison respective, sachant qu'après neuf heures, il était interdit de se balader dans les couloirs, et Sicada avait assez d'expérience pour savoir qu'hormis les Serpentards, peu d'élèves se risquaient dans les cachots après ladite heure. Elle regarda sa montre. Neuf heures et deux quarts, autrement dit, neuf heures et demi.

Mais avant qu'elle n'ait pu s'en rendre compte, elle se trouva face à une élève. La surprise la cloua sur place. Pis encore, la surprise d'avoir été surprise. En effet Sicada était assez fière de sa finesse et de sa discretion. Elle pouvait entrer dans une pièce silencieuce sans se faire remarquer, ou espionner quelqu'un sans qu'il ne la remarque un seul instant. Mais elle se rassura en se rappelant qu'elle n'avait pas cherché à être discrète, sachant d'avance qu'à cet heure, il était normal qu'elle soit seule. Mais elle s'était trompée. Il s'agissait certainement d'un Serpentrad, se dit-elle en premier lieu, mais deuxième erreur, c'était cette fille de Gryffondor, qui était arrivée en cours d'année. Ou du moins, qui était entrée directement en cinquième année. Furieuse d'avoir été prise "décontractée", Sicada la fusilla du regard, et s'exclama de sa voix froide et terriblement calme.

- Des envies de suicides ?

Sa phrase sonnait comme une menace, une lourde menace qui cria de vérité lorsque la jeune Serpentard sortit sa baguette. Les yeux plongés dans le regard bleu de la Gryffondor, elle ne bougeait pas, aux aguets. Au fait, que faisait-elle là ? Une Gryffondor, seule, tard dans la journée, près de la maison du Serpent ? C'était un piège ou quoi ? Falcoro tendit l'oreille, et regarda autour d'elle. Mais apparemment, elles étaient vraiment seules, personne d'autre ne les écoutait. Alors Sicada sourit. Elle voyait à présent. Elle s'était perdue. La petite nouvelle à Poudlard s'était perdue dans le labyrinthe des cachots. C'était peu étonnant, pour une nouvelle, et plutôt que d eprendre ça comme une forme de courage, Sicada traduit que la jeune fille était terriblement imprudente, et ça allait lui couter. Mais avant tout, elle voulait entendre quelques mots de sa camarade. Ca l'amusait de voir des gens lui demander son aide. Car hormis Sicada, il n'y avait personne, et Lyra l'avait sûrement remarquée. Elle était sa seule chance de ne pas dormir dans l'humidité, et de ne pas se faire humilier à son réveil par les Serpentard...

En attendant sa réaction, Falcoro jouait avec sa baguette. Elle dégageait une aura de confiance et de suffisance incroyable ! Comment pouvait-on, à son âge, se montrer si arrogant, si confiant, si sûr de soit ! Mais c'était un des traits les plus caractéristiques de la maison de Salazar. Sicada affichait également un petit sourire moqueur, voire joueur, qui n'avait rien de rassurant. Et cette façon nonchalante, cette manière qu'elle avait de s'être adossée au mur froid et gris du cachot. Elle était complètement différente de la jeune fille du début. En effet, surprise, Sicada avait réagit au quart de tour. Elle s'était figée à la vue de Lyra, avait saisi sa baguette et sa voix calme mais agressive avait claqué comme un fouet. De cette posture en alerte, tel un jaguar, elle était passée à cette confiance. On avait l'impression qu'elle connaissait exactement la suite de l'histoire, qu'elle n'avait aucun doute sur l'issue de cette rencontre, comme si elle avait lu ce moment. Elle se délectait des idées qui devaient alors traverser l'esprit de la Gryffondor. Sûre d'elle... Trop peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Parle-d'Or
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 177
Age : 26
Maison/Emploi : Elève
Fibiz : 0
Date d'inscription : 02/04/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Jeu 9 Aoû - 19:47:16

Une Serpentard ! La surprise et l'angoisse qui l'atteignirent aussitôt la figea sur place.

* Oh non, oh non !!! Non non non non ! Pas une Serpentard !
- C'est ce que je disais...
- Tu crois qu'ils sont vraiment comme tout le monde le dit ?
- Si tout le monde le dit, c'est ce c'est vrai à priori. *

Lyra communiquait avec Pantalaimon par la pensée pour se rassurer mais l'effet que ses paroles produisirent sur elle n'étaient pas rassurants du tout. Ils étaient même très inquiétant. A présent, elle se rendait compte de son inconscience du danger. Elle avait agi stupidement, répondant à son envie, même, à son caprice. Quelle imbécile elle avait fait !

Et la Serpentard avait sorti sa baguette, elle la brandissait sur elle. Lyra paniquait. Elle ne savait plus quoi faire. Ce n'était pas dans son habitude de se laisser faire, dans son monde, c'était toujours elle qui menait les autres et pas l'inverse, elle ne supportait pas qu'on la commande. Mais ici, c'était différent. Dans son Oxford, elle connaissait le moindre recoin, ici, à Poudlard, elle était en terre inconnue, avec des gens inconnu, des personnes dont elle ignorait encore tout.

Cette Serpentard elle l'avait vue, elle s'en souvenait à présent. Son esprit avait repris le dessus sur l'inquiétude et la peur. Elle était en cinquième année comme elle. Elles avaient des cours en communs. Elle l'avait même vue une fois, à leur premier cours de Défense Contre les Forces du Mal avec Ombrage. Elles étaient arrivées en premier toutes les deux et la serpentard avait répondu méchamment au professeur-crapaud qui lui avait prévu une retenue. C'était il y a avait un petit moment déjà.

Lyra avait repris de la contenance, la Serpentard lui avait lancé une réplique glacée. Si glacée que la jeune fille avait senti ses veines se refroidir et ses os durcir. Elle ouvrit la bouche mais ne sut que répondre. Finalement elle annonça, hésitante.

- Non... non je suis juste... heu enfin je me suis... j'étais venue pour...

Lyra s'enfonçait de plus en plus, elle se sentait mal. Se laisser dominer par une simple élève de la même classe qu'elle. En quoi lui serait-elle différente ? Elle repensa aux nombreuses fois où elle avait tenu tête à des élèves plus âgé qu'elle, des jeunes adultes ou même des adultes d'âge mûr. Aurait-elle alors peur d'une fillette de son âge pour la simple raison qu'elle appartenait à la maison du serpent, celle des quatre qui était la plus crainte.

Non, Lyra n'était pas du genre à se laisser avoir comme ça. Elle releva la tête et, plantant son regard dans celui de la jeune fille répondit, sûrement mais gentiment.


- En fait, je m'étais juste perdue. Je suis venue voir un peu les cachots et je ne suis pas déçue, ça valait la peine ! Mais maintenant, je ne sais plus trop comment rentrer. Si tu peux m'aider...


* Quoi ??? Tu demandes de l'aide à une Serpentard ? Tu tiens à ta vie Lyra ?
- Est-ce qu'on a le choix ? Tu préfèrerais peut-être passer la nuit dans l'humidité de ces murs ? A ta guise, mais moi je remonte dans notre tour, j'y serais beaucoup mieux. *

Pantalaimon dut bien s'avouer qu'elle avait raison. Ils n'avaient plus aucun moyen de se sortir de là. Cette jeune fille peu chaleureuse était leur seule chance. L'animal resta caché au fond de la poche de Lyra, préférant ne pas signaler sa présence.

Lyra regardait la Serpentard avec un sourire amical. Peut-être serait-elle différente ? Elle n'avait encore jamais parlé à un Serpentard, peut-être étaient-ils plus sympas qu'on ne se plaisait à le dire ? Elle ne voulait pas paraître trop peureuse, ni trop orgueilleuse, elle ne voulait pas se laisser prendre au jeu de celle qui se fera bouffer la première par l'autre.

Lyra ne put s'empêcher de détailler la jeune serpentard. Dans l'obscurité elle dégageait une aura inquiétante et meurtrière mais elle était vraiment très belle, ou très jolie ? Elle avait peut-être du charme en fin de compte. Elle avait quelque chose. Quelque chose de spécial. Malgré son air menaçant et sûr d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroisee-desmondes.lightbb.com
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 26
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Ven 10 Aoû - 19:45:34

Lyra ouvrit la bouche, bégaya. La jeune Serpentard eut un faible sourire moqueur. Peu de prestence, les mêmes ces Gryffondors. Courageux ? Elle en doutait sérieusement. Sicada était sûre qu'une seule autre phrase de sa part aurait suffit à faire fuir la jeune fille. De plus, il paraissait qu'elle était nouvelle, et donc, ça ajoutait à son malaise. Seule, dans les cachots, en fin de journée... Elle n'avait pas d'autre issu, il n'y avait que la jeune Serpentard pour... l'aider.

La Gryffondor se tut. Puis recommença. Sa voix était amicale, sûre et ferme. Falcoro fronça les sourcils. Elle avait reprit de la contenance. Son premier avis était peut-être faussé en fait, elle n'avait pas l'air si... Demander de l'aide, aussi ouvertement à une Serpentard... Du courage ou de la bêtise ? Après tout, elle ne savait peut-être rien de ce qu'elle était capable, elle ne la connaissait pas... Pas encore. Elle ne se rendait sûrement pas compte de ce qu'elle était en train de faire. Ou alors si, si elle savait très bien ce qui se passait en ce moment. Elle avait compris que seule sa camarade pourrait la sortir d'ici avant demain, et si elle ne voulait pas dormir dans les cachots, elle n'avait pas vraiment le choix. Oui... Elle était dépendante de la gentillesse de Sicada. Dépendante de Sicada... Ahh ! Très amusant ! Une marionnette entre ses doigts, et elle allait en profiter. Mais pourquoi... Pourquoi ? Falcoro ne se le demanda pas, du moins, pas ouvertement. Qu'est-ce que ça allait lui apporter de la faire tourner en bourique (Au mieux) ? Un grand plaisir, Non, l'esprit de la jeune Falcoro était bien plus complexe, et il est trop tôt, beaucoup trop tôt, pour vous en révéler les secrets. D'ailleurs, les comprendriez-vous ? J'en doute.

- T'aider ? Tu veux que je t'aide... Tu as besoin de mon aide...

Elle parlait doucement, très doucement. Comme si ses paroles s'adressaient à elle-seule, et pas à sa camarade. Elle chuchotait, sa baguette tournant entre ses doigts. On ne pouvait voir son visage alors, déjà masqué habituellement par ses cheveux noirs. Elle avait la tête penché, et semblait regarder le sol. Mais en fait, elle avait les yeux dans le vide, et réfléchissait.

Elle releva son visage, ses yeux gris foncés brillants légèrement dans la pénombre des cachots. Elle ricana. Non, pas exactement, elle rigola doucement, en toute aise, comme si Lyra venait de sortir une blague vraiment amusante. Elle rigolait avec une sincèrité qui sonnait faux, un rire de joie, et c'est ça, qui était étrange.

- Tu t'es perdue et tu veux... mon aide !

Et elle continuait, la tête en arrière, ses mèches de cheveux secoués avec son fou rire. Puis elle se tut, aussitôt. On pouvait entendre le courant d'air qui se faufillait entre les différents couloirs du labyrinthe des sous-sols. Sicada s'amusait, et Lyra devait certainement le sentir, elle paraissait loin d'être naïve et idiote. Oui, Falcoro jouait avec la Gryffondor. Elle voulait l'effrayer, et apparemment, ce n'était pas la première fois qu'elle avait cette attitude. Si Lyra n'était pas nouvelle, elle aurait sût alors qu'il fallait mieux l'avoir comme amie plutôt qu'une ennemie. Oh Sicada n'était pas brutale, d'ailleurs elle n'était pas excellente en Sortilèges et lorsqu'elle lançait des sorts, c'était surtout pour s'amuser plus que pour faire mal. Mais on la trouvait bizarre, étrange... Elle semblait toujours tout savoir, et tout connaître. Elle était hautaine, comme beaucoup des gens de sa maison, mais avait une arrogance plutôt hors du commun. Elle manipulait les gens, et blessait tout ceux qu'elle désirait par... les mots. Ils exercaient une telle force lorsqu'ils sortaient de sa voix ! Une lame n'aurait pu faire mieux si elle les plaçait vraiment bien. Quand elle voulait faire mal, elle y arrivait très facilement, quand elle voulait faire peur, faire pleurer, faire souffrir... Elle ne s'y prenait pas autrement. Elle était effrayante. Et même ses "amis" le disaient. Sicada n'avait pas d'amis à proprement dit. Elle traînait avec une bande de Serpantards, mais il nétait pas digne d'elle. Elle était avec eux juste pour passer le temps, car elle aimait la solitude. Non, pas solitaire, mais juste des moments de solitudes où elle pouvait penser tranquilement. Enfin, Sicada était toujours très calme. Cette attitude s'accouplait avec sa proximité avec les mots. Elle attaquait en silence, calme. Elle arrivait alors qu'on ne l'attendait pas. Les seuls moments où on la voyait en colère, c'était des colères douces, des colères d'élèves comme trop de devoirs, ou lorsqu'elle renversait quelque chose, ou qu'elle se cognait. Ou... Oui, il y avait un autre moment où elle s'énervait... En Potions. Tous les élèves connaissaient la haine qu'elle portait à Rogue. Peu de monde pouvait la justifier.

A présent, elle ne disait plus rien. Tout marque d'une joie avait disparu. Elle était impassible, les mains crispés sur sa baguette, le visage dur, le regard froid. Si une personne était arrivée à ce moment même dans le couloir, il n'aurait pu penser qu'elle venait de rire à gorge déployée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyrya Fireblood
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 36
Age : 27
Fibiz : 0
Date d'inscription : 30/07/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Ven 10 Aoû - 23:26:06

[si je peux !]

Pyrya revenait d'un entretien particulier sur ses notes avec le Professeur Rogue, le couvre-feu était passé et Pyrya, même si cela ne lui faisait pas peur, n'aimait pas se retrouvé dans les cachots après le couvre-feu, ce qui est normal, l'humidité, la crasse, ainsi que la Salle Commune des Serpentards, elle n'avait rien contre eux, mais les Serpentard en général n'appréciat guère les Gryffondors, elle sait qu'il y'en a une qui fait exception, une certaine Miss Falcoro, mais la trouve plutôt bizare, lunatique même, en tout cas elle espérait bien ne rencontrer personne dans les cachots..! Elle marchait tranquille vers le Grand Hall lorsqu'elle ebtebdit un rire, un rire sadique, un rire de fausse joie, un rire bizarre... Curieuse comme elle est, elle alla voir et reconnu sa camarade de chambre et connaissance particulière, la nouvelle de cette année, Lyra Parle-d'Or ! Elle courut vers elle, et s'aperçut qu'elle faisait face à Falcoro, qui tenait sa baguette, Pyrya prépara la sienne sans la sortir et l'interpella sur un ton provoquateur :

- Hey mmh... Sicida, n'est-ce pas ?! Ne serais tu pas encore en train de traumatisé une nouvelle élève, fait gaffe à toi les apparences sont trompeuse, donc je te conseil d'être aussi prudent que l'on doit l'être avec toi ! Elle sourit et s'avança vers Lyra, tout va bien Lyra, elle ne t'a rien fait j'espère !

Pour attendre la réponse, Pyrya s'appuya contre le mur séparant les deux jeunes filles, toujours la main gauche dans la poche où résidait sa baguette... Elle attendit patiemment la réaction de Sicada face à l'affront dont venait de faire preuve Pyrya qui reprit la paroles deux secondes plus tard sur un ton de moquerie :

- Tu sais que tu fais peur comme ça ? J'en tremblerai tellement je suis effrayée, c'est bizare je n'ai pas trembler devant ton directeur de maison y'a deux minutes, ni devant Ombrage et sa dictature, tu le crois ça ? C'est pas que je t'aime bien, mais je n'aimerai pas trop te faire de mal, donc si tu pouvais laisser la demoiselle retourner à son dortoir tranquillement ce serait bien, parce que si on se fait attraper par Rusard, je crains que ce ne soit toi qui prenne, à moins que Ombrage ne fasse son croassement pour nous donner un colle... Enfin moi ça me dit pas trop même si elle me fait marrer, après toi c'est comme tu veux... Je sais tu vas te dire que je suis une Gryffondor, que je suis idiote plutôt que courageuse, comment j'ose me moquer de toi sachant... euh... ne sachant pas de quoi tu es capable etc... etc... Mais bon vu que je suis idiote ça me passe au-dessus, et puis de toute façon l'idiotie et signe de courage, non ?! Et la malice de lpacheté, n'est-ce pas ?!

Elle lui sourit hypocritement puis reprit son sérieux et la regarda droit dans les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 26
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Sam 11 Aoû - 0:26:05

Il règnait un lourd silence qu'allait bientôt briser Lyra lorsqu'on entendit des bruits de pas. La discrètion même. Une élève de Gryffondor arriva derrière Parle-d'Or. C'était FireBlood. Sicada ne connaissait pas son prénom, ou ne voulait pas s'en rappeler. Que savait-elle d'elle ? Qu'elle ramenait toujours sa fraise pour dire des imbécilités, qu'elle était imprudente plus que courageuse, et qu'enfin, qu'elle se surestimait (Quoi ? Sicada ne se surestime pas du tout voyons Evil or Very Mad ).

- Tiens tiens, de la compagnie...

Elle ne dit rien d'autre, ne répondant pas à ses premières paroles, et la regardant seulement, l'oeil moqueur, s'agiter autour de sa camarade. Sicada n'avait pas bougé, elle était contre le mur, sa baguette vire-voletant entre ses doigts fins. Elle attendait patiemment que les marques d'amitié qui foisonnaient dans l'air s'estompe un peu. Finalement, elle toussota légèrement. Mais avant qu'elle n'aie pu commencer à lâcher quelques mots, FireBlood enchaîna.

Lors de sa tirade, Sicada la regardait, amusée. Comment pouvait-on se montrer aussi bavarde ? Son faible sourire moqueur, et ses yeux à moitié visible sous son espèce de frange noire, elle ne cillait pas, et ne prononçait mot. Elle partageait plusieurs cours avec cette fille, notamment les Potions, la Défense contre els Forces du Mal et l'Histoire de la Magie. Ce qu'elle pouvait dire que FireBlood ? Qu'il s'agissait d'une fille qui parlait beaucoup pour ne rien dire, qui aimait qu'on sache ce qu'elle pense, bref, en somme rien de pire que d'autres élèves rien de mieux.

Quand elle se tut, Sicada eut un début de rire. Non elle ne rit pas, mais son corps fut comme secoué d'un faible soubre-saut et elle fit un drôle de bruit (HJ : Je ne sais pas ocmment décrire ça autrement xD). Elle s'éloigna de quelques centimères du mur, cessa de jouer avec sa baguette et dégagea d'un mouvement de tête les cheveux qui lui barraient le visage. Elle planta son regard gris orageux dans celui de Pyrya.

- Tu me ferais presque rire... Oui, je suis d'humeur guillerette ce soir... "Je n'aimerais pas trop te faire de mal"...

Elle n'ajouta rien, ses yeux brillant dirigés vers son interlocutrice. Sa baguette s'était remise à tournoyer dans ses mains, et elle affichait un demi-sourire moqueur et arrogant. Oh elle savait très bien que si Rusard les prenait, elle ne serait pas la seule à écoper d'une punition. Certes, le Concierge la connaissait particulièrement pour de nombreuses sorties illicites, mais il n'était pas dans ses habitudes de faire des exceptions. Alors que ce soit la première fois que FireBlood, et elle en doutait, se faisait prendre, ou que Lyra soit nouvelle, peu importait. Le Concierge était connu pour son impartialité... En revanche, si c'était le pas rapide et ryhtmé d'Ombrage qui résonnait dans les cachots, ce serait plus embêtant. Sicada avait déjà eu une retenue avec elle, et sa main gauche en gardait un mauvais souvenir. Elle ne put s'empêcher de remonter sa manche lorsque Pyrya évoqua le professeur, mais personne ne s'en rendit compte. Ca ne la dérangeait pas trop d'avoir une colle... Elle ne dirait pas ça une fois les longues minutes passées en la compagnie du Crapaud et de sa plume.

A la dernière phrase de Pyrya, Sicada aurait pu lui répondre la phrase qui lui résonna entre les oreilles : "L'idiotie est signe qu'une idiote se trouve dans les parages, et de même pour la malice". Mais comme elle se disait si souvent, ne parlons pas aux imbéciles, ça les instruit. Et plus que cette phrase, elle doutait que FireBlood puisse vraiment comprendre la signification de cette phrase.

Alors elle se tourna vers Lyra. Elle ne souriait plus, seuls ses yeux, bien visibles, brillaient de facçon étrange dans l'obscurité des cachots, seulement brisée par quelques torches qui vacillaient.

- Je vois que tu as de la chance, beaucoup de chance. Enfin, un garde du corps de ce gabarit, je ne suis plus certaine...

Elle avait esquissé un sourire à cette dernière remarque, retourna alors son attention sur Pyrya. Elle ne lui avait jamais parlée auparavant durant ses cinq années. Oh peut-être pour la remettre à sa place lors des cours. Il fallait dire que Pyrya voulait toujours donner son avis, et Sicada également mais d'une manière plus... Cassante, blessant. La seule matière où elles avaient plus ou moins les mêmes idées, c'était en Potions. Bien qu'elles les énonçaient de différentes manières : FireBlood était plutôt du genre à se moqueur de Rogue et même si elle se mettait en colère, elle s'en amusait toujours par la suite (HJ : Tu me dis si je me trompe ^^). Mais Sicada, elle, était carrément hors d'elle, cela étant amplifié par le fait qu'elle était très douée dans cette matière, et que Rogue était totalement injuste. Dieux seul, et Falcoro bien sûr, savaient pourquoi elle réagissait ainsi. Jamais elle n'avait donné de justifications à la haine qu'elle portait à son directeur de maison, et on faisait des suppositions. Mais une chose était sûre ; les cours de Potions étaient une torture pour la jeune Serpentard, car elle prenait un réel plaisir à concocter des breuvages, et elle avait un don là dedans, mais malheureusement, c'était le sorcier qu'elle haïssait le plus qui dispendait ces cours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Parle-d'Or
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 177
Age : 26
Maison/Emploi : Elève
Fibiz : 0
Date d'inscription : 02/04/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Sam 11 Aoû - 14:59:55

Lyra s’apprêtait à répondre gentiment que oui, elle requérait son aide et que si jamais elle n’était pas disposée à la lui donner, elle attendrait que quelqu’un d’autre passe, lorsque des bruits de pas se firent entendre et Lyra découvrit avec surprise sa camarade de maison avec qui elle avait eu une longue conversation très sympathique il n’y avait pas longtemps. Pyrya ! Cependant, elle ne voulut pas s’exclamer à voix haute. La jeune Serpentard n’aurait pas demandé plus pour se moquer d’elle.

Elle esquissa un sourire à Pyrya et répondit à sa question. Elle était vraiment gentille de s’inquiéter pour elle.

« Non, ça va, tout va bien, je me suis perdue et je demandais l’aide de cette Serpentard. Mais elle ne m’a rien fait et je suppose qu’elle ne m’aurait rien fait de toute évidence. Après tout, nous travaillons tous à Poudlard n’est-ce pas ? Nous sommes donc des camarades, peu importe la maison. »

Elle voyait que ce n’était pas exactement ce que pensaient ses deux camarades et encore moins en cet instant précis. Elle ne voulait pas faire de la Serpentard son ennemie.

Sicada ? C’était donc elle Sicada A. Falcoro ? Tout le monde en parlait dans la salle commune. Lyra n’avait vraiment pas eu de chance de tomber sur elle. C’était celle que les Gryffondors craignaient le plus en secret. Comment avait-elle fait pour avoir aussi peu de chance ?!? Heureusement Pyrya était là. Elles étaient à deux contre une. Aucune chance de ne pas se sortir de là !

* Merci Pyrya, merci ! * pensa la jeune fille.

Mais la jeune fille semblait vouloir s’amuser un peu. Pourquoi ne décidait-elle pas tout simplement de partir ? A quoi bon provoquer une Serpentard sinon à s’attirer des ennuies ? Et Lyra n’avait vraiment pas besoin d’ennuis. Cependant, elle admirait le courage de Pyrya, depuis le premier jour où elle l’avait vue en action, en cours de Défense Contre les Forces du Mal. Elle avait beaucoup de courage ! Et d’audace !

Sicada avait répondu d’une voix glacée. Lyra se sentait en sécurité avec Pyrya. Aussi, lorsque la Serpentard se tourna vers elle et lui annonça qu’elle avait beaucoup de chance avec un tel garde du corps, Lyra se sentit en position de faiblesse, ne pouvant compter que sur sa chance fénoménale.

« Je crois en effet que j’ai beaucoup de chance… Sicada. Mais je m’étais simplement perdue. On peut partir maintenant, non ? Puisque apparemment, vous n’avez vraiment pas l’air de vous apprécier et que toi, Sicada, tu me méprises avant même de me connaître ce que – je dois dire – je ne comprends pas bien. Mais c’est sûrement un truc des Serpentards ça, détester tous les Gryffondors tels qu’ils soient. »

Lyra ne comprenait pas pourquoi elle avait pu penser que tous les Serpentards n’étaient pas comme tout le monde le disait. Elle ne savait pas pourquoi elle avait cru que la maison du serpent apprenait à connaître les gens avant de les détester et de s’en faire des ennemis. Apparemment, le seul pêcher des Gryffondors était d’appartenir à la maison du lion.

Décidément, quelle prétention ! Lyra avait de la peine à y croire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroisee-desmondes.lightbb.com
Pyrya Fireblood
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 36
Age : 27
Fibiz : 0
Date d'inscription : 30/07/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Sam 11 Aoû - 15:09:46

[Je vous réponds dans deux semaines chères demoiselles, d'accord ?!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Parle-d'Or
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 177
Age : 26
Maison/Emploi : Elève
Fibiz : 0
Date d'inscription : 02/04/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Sam 11 Aoû - 15:56:21

[oki !!! On t'attendra]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroisee-desmondes.lightbb.com
Sicada A. Falcoro
7ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 218
Age : 26
Hiérarchie : Elève
Fibiz : -2
Date d'inscription : 14/02/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Ven 17 Aoû - 14:10:51

Le silence s'installa après les paroles de Lyra. Sicada ne s'était pas départie de son sourire moqueur et presque attendri. Elle se tenait toujours de la même manière, et son regard qui lui, n'avait rien perdu de sa froideur, traduisait difficilement ses sentiments. Etait-elle rèellement amusée par le comportoment des deux Gryffondors ? Ses yeux prouvaient le contraire... Elle en avait assez en fait. Sicada n'était pas d'une nature vraiment patiente et elle se lassait vite des choses sans intérêts. Et ces deux filles, qui se renvoyaient leur amitié, leur marque de soutien et patati et patata, c'était d'un tel ennui ! Et d'une elle superficialité.

*Aujourd'hui elle t'apprécie Parle-d'Or, mais demain c'est un couteau dans le dos.*

Ses pensées firent disparaître la moindre gentillesse sur son visage qui s'assombrit aussitôt. Elle prenait les deux élèves pour exemple, mais c'était son point de vue sur toutes les amitiés du Château. Des amis... Ce n'était rien, du vent. Ils étaient là du moment où vous avez quelque chose à leur offrir en échange, mais quand c'était à vous, d'avoir besoin de quelque chose, il n'y avait plus personne. C'était ce qu'elle pensait oui. L'Amitié, du vent. Un sentiment inventé par les hommes pour se donner bonne conscience. Une immense pièce de théâtre. L'humanité était ça, une grande mascarade, où tout le monde avait un rôle stupide et superflu à jouer, et Sicada ne comprenait pas ça. Les humains, moldus comme sorciers, ne servaient à rien. Tous se battaient pour le pouvoir mais le pouvoir sur quoi ? Sur des créatures si stupides qu'elles se mentaient entre elles ? Elle ne comprenait décidemment pas...

Sans un mot, la jeune Serpentard dépassa les deux filles, sans un regard l'une pour l'autre, mais elle avait glissé quelque chose dans la poche de Lyra. Personne ne l'avait vu, ni Pyrya, ni l'autre Gryffondor. Sicada avait seulement bousculé la nouvelle, et en avait profité pour lui glisser le morceau de parchemin. Elle tourna rapidement à un angle de mur et ses pas finirent pas s'éloigner rapidement du lieu de la rencontre peu amicale.

Arrivée chez les fils et filles de Serpent, elle était montée directement, et s'était couchée sans lire ou finir ses devoirs. A vrai dire elle n'avait pas la tête à ça. Des idées, des images se bousculaient dans sa tête. Elle voyait les cours d'Ombrage et de Rogue, elle voyait le courrier de son père, qu'elle avait reçu une semaine auparavant, et pas des plus aimables, elle voyait sa retenue avec Ombrage, et sa cicatrice, à peine visible puisqu'elle n'était pas restée longtemps, elle voyait Lyra Parle-d'Or, la nouvelle Gryffondor de 5ème année. Sicada ne s'expliquait pas la haine qu'elle lui vouait. Oh non ce n'était pas de la haine, c'était plus... de la colère. Cette fille avait l'air tellement naïve, tellement innocente, et pourtant on voyait bien qu'elle avait vécu des choses. Falcoro se retourna sur le ventre et ferma les yeux. Et le sommeil eut tôt fait de l'emporter loin de ses petits soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Parle-d'Or
6ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 177
Age : 26
Maison/Emploi : Elève
Fibiz : 0
Date d'inscription : 02/04/2007

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   Sam 18 Aoû - 19:04:22

Lyra se sentait vraiment en sécurité avec Pyrya. Elle ne voulait pas faire de Sicada son ennemie, mais celle-ci la détestait déjà alors à quoi bon rester là, à essayer de dissiper la haine. Elle ne voulait pas de combat ou de quoi que ce soit. A quoi bon se chamailler, s’insulter ou se lancer des sorts ? Les deux filles ne s’entendaient pas ? Pas de quoi en faire tout un cirque. Lyra et Pyrya n’avaient qu’à s’en aller. Toutes trois seraient heureuses de ce dénouement et il serait déjà mieux qu’une arrivée d’urgence à l’infirmerie.

La jeune fille n’était pas lâche, bien au contraire. Seulement, elle était réfléchie et elle ne voyait pas vraiment les raisons qui pouvaient les pousser à continuer de répondre indéfiniment à la Serpentard qu’elle était odieuse parce qu’elle était une Serpentard, et la Serpentard de répondre aux deux Gryffondors qu’elles étaient pitoyables parce qu’elles étaient des Gryffondor. Où était l’intérêt ? Lyra se le demandait et pourtant, tous les Gryffondors et tous les Serpentards s’entêtaient à continuer leur guerre.

Mais avant que Pyrya accepte de laisser tomber, ce fut Sicada qui s’éloigna. Pourquoi ? Lyra l’ignorait. Elle était partie, emmenant avec elle les ennuis qu’elle aurait pu leur causer, c’était le principal. Cependant, la jeune fille ne pouvait s’empêcher de se demander la raison pour laquelle Sicada était repartie sans rien dire. Elle aurait voulu lui dire un mot gentil, mais elle ne savait pas quoi. Un « salut », ou quelque chose dans le genre mais Pantalaimon l’en dissuada.

* C’est une Serpentard, Lyra, et les Gryffondors et Serpentards ne se disent pas des trucs gentils ou encourageants !
- Je sais bien… Mais cette fille me paraît être différente. Oh et puis, j’ai pas envie de faire comme tout le monde moi ! Je suis une Gryffondor, ce n’est pas pour autant que je vais prendre plaisir à envoyer des remarques sarcastiques aux autres Serpentards ou à dire des choses derrière leur dos !
- Bon, n’en parlons plus, tu veux ? C’est fini de toute manière, espérons ne plus avoir à recroiser aucun Serpentard. On n’a qu’à rejoindre la Salle Commune, au moins, là, on est sûrs de ne pas en trouver un ! *

Lyra se rendit à l’évidence, il n’y avait rien d’autre à faire. Elle observa la Serpentard se retirer dans le noir et se tourna vers Pyrya avec un grand sourire.

« Merci d’être intervenue ! Je ne sais pas ce qu’elle m’aurait fait, et j’aime mieux pas savoir ! On rentre dans la Salle Commune ? »

Lyra ne se doutait absolument pas qu’elle avait peut-être d’autres ennuis plus proches qu’elle ne le croyait…Vraiment plus proches…

Au fond de sa poche, un morceau de parchemin attendait patiemment qu’on le lise…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroisee-desmondes.lightbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue dans l'obscurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue dans l'obscurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34
» Perdu dans le désert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, l'école des sorciers :: Poudlard :: LES SOUS-SOLS :: Les cachots-
Sauter vers: