Bienvenue à Poudlard !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre à l'infirmerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Rencontre à l'infirmerie   Mar 25 Mar - 3:07:59

Arrivé devant la porte de l’infirmerie, seulement très légèrement essoufflé après une course de trois étages au cours de laquelle les escaliers avaient tenté de lui faire parcourir la moitié du château en changeant de trajectoire, Clément ne voulant ni se montrer impoli ni lâcher son amie, frappa quelques coups à la porte avec son pied droit.

Il attendit quelques minutes, puis, comme personne ne lui répondait, recommença légèrement plus fort.
Toujours le silence de l’autre côté de la porte, et la respiration de son amie qui devenait haletante…
Il se mit de profil et donna un léger coup d’épaule dans la porte qui s’ouvrit instantanément sur une pièce déserte. Elle était grande et visiblement lumineuse dans la journée, même si de lourds rideaux aux fenêtre permettaient de masquer la lumière extérieure si le besoin s’en faisait ressentir.
Un grand feu brûlait dans la cheminée, dispensant une agréable chaleur dans la pièce et fournissant la seule source de lumière à cette heure.

Un coup d’œil vers la porte du bureau de Madame Pomfresh sous la porte duquel ne filtrait aucune lumière confirma à Clément qu’ils étaient seuls tous les deux.

Il s’avança alors et déposa Yléssa toujours évanouie sur le lit le plus proche. Il l’allongea délicatement, puis la recouvrit d’une légère couverture qui se trouvait au pied du lit.

Il regarda autour de lui, et ne voyant que des lits et des paravents, il osa pousser la porte du bureau de l’infirmière, où il vit aussitôt ce qu’il cherchait : un pan entier du mur était occupé par une immense armoire dans laquelle il apercevait divers récipients.

Il s’avança, ouvrit l’armoire, et se mit à lire les étiquettes les unes après les autres, guettant les bruits en provenance de l’autre pièce, particulièrement du lit de la jeune fille.

« …Empoisonnements oraux…. Poussos…. Pelages…. Anti-tubercules…. » marmonnait-il, cherchant le produit adéquat.

Il étouffa un cri de joie en déchiffrant une étiquette sur laquelle était inscrit « Brûlures cutanées par des potions ». Il prit le pot et referma l’armoire.

Le pot contenait une poudre d’un bleu vif, et le couvercle portait une seconde étiquette qui indiquait « diluer 3 cuillerées à soupe dans 10 centilitres d’eau tiède puis étaler la pâte obtenue sur la blessure en massant quelques minutes ».

Clément, avisant un récipient vide suffisamment grand pour sa préparation posé sur une table qui se trouvait là, il ouvrit le pot et le posa près du récipient. Faisant apparaître une cuillère dans sa main, il mesura la quantité de poudre nécessaire, la mit de côté dans le récipient en question, rangea la réserve à sa place dans l’armoire, et, revenant à la table, plaçant sa baguette au-dessus du récipient, il en fit couler la quantité d’eau tiède dont il avait besoin.

Empoignant alors le récipient, il se dirigea cers Yléssa en remuant vigoureusement le mélange.

Lorsqu’il arriva vers la jeune fille, le mélange était homogène : il rangea sa baguette dans sa poche, s’assit sur le lit et, posant le récipient près de lui, commença à étaler doucement l’emplâtre qu’il avait obtenu sur la main droite d’Yléssa, tout en guettant les réactions de celle-ci, espérant que ça la soulagerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mar 25 Mar - 3:42:24

Elle bougeait, elle se sentait bouger….On la portait, ou peut-être volait-elle, qui sait??
Les yeux fermés, elle sentait la luminosité changer au fur et à mesure qu’elle avançait.
Elle avait mal, trop mal…Elle voulait rentrer chez elle, que lui arrivait-il??
Puis, plus rien, à part une impression de sécurité, tout était plus calme, elle ne bougeait plus…

Quelque minutes plus tard, la douleur disparut, elle se sentait bien, apaisée, à quoi bon ouvrir les yeux, elle était si bien…
Pourtant, peu à peu son esprit émergea, elle sentait qu’on lui tenait la main, qui lui tenait la main? Sa mère? Son père? Sa sœur? Oui c’était forcement elle…Alors, elle sourit bêtement tout en ouvrant les yeux…

« Qu’est-ce que je fais ici? » Demanda Yléssa d’une voix enrouée, n’arrivant pas à faire le point sur la situation, ne reconnaissant pas de suite l’infirmerie.
Elle tourna alors la tête et ses yeux hagards se posèrent sur le visage d’un étranger.

C’était un jeune homme blond à peu prés de son âge, Yléssa remarqua rapidement ses yeux vert pétillants d‘intelligence. Reprenant doucement le contrôle de son esprit, la jeune fille vit qu’il lui tenait la main sur laquelle il étalait une texture bleue….

« Mais qu’est-ce que tu fais?? » Dit-elle en enlevant brusquement sa main. La Serpentard se redressa dans son lit et passa son autre main sur son front, ça lui revenait maintenant, elle s’était évanouie.

« C’est toi qui m’as emmené ici?? » Demanda-t-elle avec vivacité, essayant de cacher la honte qui commençait à la submerger.

Son regard se porta alors sur sa main, elle n’avait plus mal, cette texture l’avait soigné, elle le sentait…Qui était ce garçon qui venait de prendre soin d’elle?? Elle l’observa un instant, son visage lui était inconnu, il ne devait pas être important, elle vit alors son blason….

« Un Gryffondor!! » Les mots venaient de s’échapper de sa bouche, elle était fatiguée mais gardait tout de même ses préjugés.

« Tu…tu m’as porté jusqu’ici?? Si tu cherches une récompense, je ne suis pas la bonne personne….»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mar 25 Mar - 21:41:00

Clément, soulagé de voir la sueur cesser de perler sur le front de son amie et de sentir son pouls se raffermir sous ses doigts comme elle revenait à elle, la regarda ouvrir les yeux en lui souriant, n’arrêtant pas son massage pour autant.

*mon sourire n’a visiblement pas suffit à lui prouver mes bonnes intentions* songea-t-il comme elle lui retirait sa main, lui-même ne cherchant pas l’en empêcher, se contentant de laisser en l’air sa main gauche, dont le bout des doigts était recouverts d’emplâtre bleu vif, évitant ainsi de salir les draps.

Comme il s’apprêtait à répondre à celle qu’il considérait déjà, même si c’était un sentiment nouveau pour lui, comme son amie, cette dernière prit une moue presque dégoûtée en voyant son blason.
Le jeune homme n’apprécia guère ses préjugés, d’autant plus qu’il se sentait fier d’avoir été réparti dans cette maison deux mois plus tôt, et d’autant que lui ne s’était pas arrêté au fait qu’elle soit à Serpentard. Depuis quelques heures, il avait commencé à faire connaissance avec la véritable Yléssa, bien au-delà des apparences qu’elle cherchait sans cesse à préserver lorsqu’elle était avec des humains.

* Si tu crois que tes rebuffades vont suffire à me faire fuir, ma chère amie, tu te trompes grandement ! Même si tu ne le sais pas encore….* songea-t-il tandis qu’il laissait franchement éclater son rire clair et amusé en entendant la dernière suggestion faite par la jeune fille.

Il se leva du lit, adressa un clin d’œil complice à la jeune fille allongée, et retourna dans le bureau de l’infirmière.
Profitant du point d’eau qui y était, il se lava la main avant que l’emplâtre n’y sèche et, rouvrant l’armoire, prit le fameux pot de poudre qu’il avait utilisé plus tôt.

Il revint auprès de « sa » blessée après ces quelques minutes d’absence, et posa le pot sur son ventre (à elle) pour qu’il soit à portée de ses mains et de ses yeux, lui laissant la possibilité d’y regarder de plus près si elle le souhaitait.

Faisant venir l’une des chaises alignées le long du mur d’un coup de baguette désinvolte, il s’assit au chevet d’Yléssa et commença à répondre à ses questions, réfléchissant au fur et à mesure qu’il parlait pour inventer une histoire plausible :

« Comme je passais dans le Grand Hall du château, j’ai entendu un choc, comme si quelque chose de lourd tombait par terre. Je ne voyais pas d’où ça provenait, mais entendant un miaulement, je tournais la tête et vit un chat apparaître d’un recoin que je n’avais jamais remarqué. Comme il re-miaula en me fixant avec insistance, je le suivis.
Arrivé dans le renfoncement, je t’ai trouvé par terre. Tu étais évanouie et avais l’air mal en point, je t’ai donc portée ici.
Trouvant les lieux déserts, je t’ai posée là et ait préféré aller voir dans le bureau de l’infirmière que de te faire attendre.
J’ai trouvé ce produit et ait pensé que ça pouvait t’aider. »
conclut-il en désignant le pot posé sur son ventre.

Il se tut, se contentant de regarder la jeune fille, attendant sa réaction.
Il avait hésité à parler ou non de la cape et de la fiole de potion restées dans le couloir, mais il se retint finalement : il avait besoin d’un peu de temps pour imaginer une justification plausible pour les avoir laissées là-bas, et surtout quelque chose qui ne laisserait pas soupçonner qu’il était un Animagus….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mar 25 Mar - 22:27:59

Le visage fermé, Yléssa observait le jeune Gryffondor comme une bête curieuse. Il était resté à son chevet, à lui passer cette pommade bleutée.
Elle ne pu s’empêcher de le fusiller du regard quand il éclata de rire devant sa dernière réflexion. Elle prit le dit « rire » pour un affront, jamais encore personne ne s’était ouvertement moquée d’elle de la sorte.
Qui était-il pour le faire? Elle allait répliquer vivement qu’il pouvait s’empresser de dégager dans la minute s’il continuait de rire mais elle n’en eut pas le temps.
Le jeune homme, après lui avoir lancé un clin d’œil, avait déjà disparut dans le bureau de l’infirmière.

Quelle mouche l’avait piqué?? Yléssa, l’esprit encore un peu embrumé, avait du mal à comprendre le comportement du jeune homme. Mais que cherchait-il?

Lorsqu’il revint avec un petit pot qu’il déposa sur le ventre de la Serpentard, Yléssa croisa les bras et fit la moue, attendant de plus amples explications.
Elles vinrent quelques secondes plus tard dans le récit du garçon…
Ainsi donc c’était son ami le chat qui avait conduit le jeune homme jusqu’à elle. En entendant cela, Yléssa ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire…Il n’était pas si ingrat, ce matou, en fin de compte.
Quand le Gryffondor termina son récit, la jeune fille essaya du mieux qu’elle pu de cacher sa reconnaissance envers son sauveur…

« Hé bien…Si ce que tu dis est vrai…J’imagine que je dois te remercier?? » Dit la jeune fille d’un air dédaigneux.

Sur ce, elle se tourna légèrement et avec les quelques forces physiques qui lui revenaient elle se redressa afin d’avoir son visage très prés de celui du jeune homme, plongeant son regard dans le sien.
Mais de sa main gauche encore valide se saisit de sa baguette et la pointa tout contre le dessous du menton du blondinet.

« Si jamais tu répètes quoique ce soit de ce qu’il s’est passé, je te promet que je n’hésiterai pas à te le faire payer… » Lui dit-elle dans un murmure, ses yeux remplis de détermination même si on pouvait lire une légère pointe de peur. Peur que la menace ne suffise pas, peur que tout Poudlard soit au courant.

Après quelques secondes de confrontation des regards, Yléssa encore fatiguée se laissa tomber en arrière, pensant que l’avertissement était bien passé.
La jeune fille remit sa baguette dans la poche de sa jupe ce qui lui fit penser à autre chose, à ce pourquoi elle était ici.
De suite, ses yeux balayèrent l’infirmerie à la recherche de sa cape.

« Hé… J’avais une cape…une cape noire, je ne la vois pas…tu ne l’as pas prise quand tu m’as emmené ici? » demanda-t-elle tout en essayant de cacher son affolement. Si jamais elle l’avait perdue, elle aurait fait tout ça pour rien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mer 26 Mar - 0:00:14

« Un merci ne serait effective…. » commença le jeune homme qui fut interrompu par une menaçante baguette.Lui qui parlait sur le ton de la plaisanterie…


* Ah, c’est comme ça que tu remercies ton sauveur….* songea-t-il.

Il n’avait pas réellement eu peur, et avait d’autant plus tranquillement plongé ses yeux dans ceux qui lui faisaient face qu’il avait parfaitement perçu la peur d’Yléssa. Mais il avait été moralement blessé par ce manque total de reconnaissance.

Lorsqu’elle eut rangé sa baguette, il se redressa, prit le pot auquel elle n’avait pas touché, retourna le ranger rapidement dans le bureau, puis se dirigea vers la porte de l’infirmerie, le pas raidi de colère, sans adresser un mot ni même un regard à la jeune fille.

* Elle se débrouillera bien seule * songea-t-il, absolument pas inquiet pour elle.
* Et moi qui pensais qu’elle pourrait devenir une amie, j’ai été bien naïf ! *

Il pressa le pas, désireux de mettre le plus vite possible le maximum de distance entre elle et lui. Il n’avait qu’une hâte : ne plus avoir de mur, ne plus avoir de porte, même ouverte, devant lui pour pouvoir courir, courir sans s’arrêter tant que ses jambes le porteraient, courir pour à la fois se défouler et s’épuiser physiquement, ce qui aurait l’avantage de l’endormir instantanément, lui évitant de penser lorsqu’il serait au lit.

Il entendit le pas d’élèves dévalant les escaliers situés non loin de la pièce où il était encore pour quelques trop longs instants.

*Probablement des élèves qui sortent de la bibliothèque* supposa-t-il, ce qui lui fut aussitôt confirmé par la sonnerie annonçant le début du dîner.

* J’aurai aussi bien fait de rester avec eux que d’aller me fourrer dans les pattes d’une de ces fourbes de Serpentard !
Heureusement que personne ne m’a vu avec elle, j’aurai été la risée de tous ! Et avec raison ! Ce qui est sûr, c’est que ça ne risque plus d’arriver parce qu’on ne m’y reprendra plus !*


Le jeune homme, très amer, atteignait maintenant la porte.

Puisqu’elle semble tant tenir à cette maudite fiole, je vais commencer par aller la détruire avant d’aller me coucher, comme ça au moins j’aurai rendu un service, aussi petit soit-il, à l’école en l’empêchant de nuire !* décida-t-il en saisissant la poignée de la porte, se sentant soudain totalement vidé par l’intensité de sa déception. Ce qui était sûr, c’est qu’il n’était pas prêt de refaire un tant soit peu confiance à quelqu’un….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mer 26 Mar - 1:39:40

La jeune fille cherchait toujours des yeux sa cape lorsque le jeune homme se leva subitement.
Yléssa l’observa en fronçant les sourcils, il s’éloigna dans le bureau puis en sortit avant de se diriger d’un pas vif vers la porte d’entrée.
Allait-il lui chercher sa cape?? Vu la crispation de sa mâchoire Yléssa en déduit que le dit jeune homme était assez susceptible et fier de sa personne pour ne pas laisser une demoiselle Serpentard lui dicter ce qu’il avait à faire. Il préférait abandonner…

« Je vois…monsieur est susceptible!! » Dit-elle d’un ton provocateur.

La blondinette enleva d’un geste la couverture et continua sa provocation. Elle n’avait pas très envie qu’il parte, pas maintenant, elle était curieuse de connaître les raisons qui l’avaient motivées à l’aider, elle, Yléssa Malisse. Parce qu’il en avait forcement des raisons, non??

« Je ne vois pas en quoi mes propos justifient une telle sortie??…Aurais-je froissé le légendaire amour propre des Gryffondor?? Crois moi j’en suis affreusement désolée… » Continua-t-elle avant de laisser échapper un petit rire moqueur.

« Ou alors…peut-être que tu sais où se trouve ma cape, que tu sais ce qu’elle contient et que tu veuilles t’en emparer… ». Ajouta-t-elle de but en blanc sans même savoir s’il était au courant pour le véritaserum.
Elle n’avait rien à perdre, elle ne savait absolument pas où se trouvait la fiole, impossible de savoir dans quel couloir elle s’était évanouie.

En entendant la sonnerie du dîner sonner, ainsi que le brouhaha que faisaient les élèves en s’y rendant, Yléssa comprit qu’il fallait agir vite. Le jeune homme venait d’atteindre la porte, il allait tourner la poignée.

*Il sait forcement quelque-chose…Il ne veut rien me dire*

Il fallait l’arrêter, elle ne connaissait même pas son nom…Alors, la jeune fille se releva de son lit, posa les pieds à terre et réussit à se mettre debout. Brandissant sa baguette, elle fit quelques pas avant de s’écrier:

« Accio…Caleçon !!! »

Le sortilège d’attraction toucha le fuyard, il ne pouvait pas partir si vite. L’idée du caleçon lui était venue au dernier moment.

« Désolée…mais toi et moi, on doit causer!! » Finit-elle par dire d’une voix sombre, ne laissant rien présager de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mer 26 Mar - 2:32:45

Tandis qu’il s’en allait, Clément préféra ignorer les interventions de celle qu’il laissait derrière lui. En effet, bien que fatigué, le jeune homme était si énervé que s’il faisait attention à elle il risquait de lui sauter à la figure.

Cependant, comme il allait sortir, il l’entendit distinctement jeter un sort et se sentit simultanément tiré en arrière par…son caleçon ! !

* Ah, non, je veux bien tout faire pour garder mon calme, mais TROP C’EST TROP ! !*

Il sortit vivement sa baguette de sa poche tandis qu’il commençait à reculer malgré lui et s’en servi pour….transformer son caleçon en slip, rendant ainsi le sortilège inopérant.

Avant qu’Yléssa ait eu le temps de réagir, il profita de sa liberté pour se retourner vers elle, baguette brandie :

ACCIO BAGUETTE ! s’exclama-t-il, ce qui lui permit de récupérer en quelques secondes le moyen de défense de son adversaire.

« Voilà au moins une bonne chose de faite » marmonna-t-il en se saisissant de la seconde baguette.
« Et maintenant… nous allons voir ce que nous allons voir… » gronda-t-il d’une voix lourde de menace en regardant la jeune fille dont il jeta la baguette près de la porte d’entrée.

Etant entre les deux, il se savait doublement capable de l’empêcher de s’en saisir : d’une part, il était nettement plus fort qu’elle même en temps normal, d’autre part, elle était encore nettement affaiblie par sa récente blessure.

Préférant éviter d’être assourdi par la voix aiguë de la jeune fille en furie, il lui lança aussitôt :

SILENCIO ! coupant par là même court à toute protestation verbale de sa part.

Il s’assit sur une chaise, le long du mur, prêt de la porte, et, regardant froidement la jeune fille, lui dit d’un ton dur :

« A partir de maintenant, c’est moi qui parle, je pense que tu as assez fait de mal pour aujourd’hui. Peut-être ton cerveau rempli de préjugés parviendra-t-il à saisir un minimum ce que je vais te dire, même si j’en doute.
Je t’ai aidée simplement parce que ça me semblait normal d’aider quelqu’un de visiblement mal en point. Je ne regarde aucune pureté de quoi que ce soit, je suis simplement un être humain.
Quand à ta cape, elle était déchirée, et abîmée par ta chute et elle m’aurait gênée : j’ai préféré m’occuper d’un être vivant que d’un objet, mais puisqu’elle semble si importante à tes yeux…. »


Ce disant, il ouvrit la porte, sortit la tête dans le couloir, et tendit l’oreille quelques instants.
Le brouhaha était terminé, tous les élèves semblaient dîner dans la Grande Salle.

Aussi en profita-t-il pour passer son bras droit qui tenait sa baguette dans le couloir, et lança un sort dans l’escalier, se concentrant sur celle qu’il voulait et le lieu où elle était afin d’éviter d’attirer toutes les capes du château :

ACCIO CAPE ! !

Tandis que le vêtement demandé arrivait, il imagina la petite fiole se briser dans un clair tintement lorsque le sortilège souleva la cape, le Véritasérum s’infiltrant entre les pierres disjointes du dallage usé, disparaissant à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Mer 26 Mar - 3:21:50

Yléssa, malgré sa détermination inébranlable, était sur le point d’éclater de rire en voyant le jeune homme se débattre avec son propre caleçon. Mais la blague fut de courte durée puisque la vivacité d’esprit et l’intelligence, qu’Yléssa avait de suite repéré chez le blondinet, travaillèrent à contrer le sort plus rapidement qu’elle ne l’aurait pensé.

Il transforma son caleçon en slip…Qui aurait pensé à ça?? La jeune Serpentard resta sans voix, presque admirative devant cette audace.
Elle ne réagit donc pas quand, visiblement très énervé qu’on se joue ainsi de lui, le jeune homme se saisit à son tour de sa baguette et récupéra celle de la jeune fille avant de la réduire au silence.

Très vite, Yléssa lança un regard noir à son adversaire, croyait-il vraiment qu’elle allait en rester là?? Elle n’hésiterait pas à se jeter sur lui s’il le fallait pour récupérer sa très chère baguette. Jamais encore on ne l’avait traité de la sorte, une chose était sûre, à présent, Yléssa n’oublierait pas son visage….

La jeune fille n’écouta qu’à moitié les espèces d’explications minables du jeune homme à présent assit, elle ne pensait qu’à sa cape et au véritaserum. Quand, enfin, il vint à en parler, son cœur s’accélera, il ne savait donc pas ce qu’elle contenait, encore mieux, il la lui rendait.

Pour ce faire, il ouvrit la porte, y passa la tête et jeta son sortilège d’attraction, tout ça en quelques secondes.
Il n’en fallut pas moins pour permettre à Yléssa de courir jusqu’à sa baguette, de se délivrer du sort de mutisme et de la pointer sur le garçon.

A présent à quelques mètres de lui, elle s’écria triomphante:

« Haha…Passe moi la cape doucement et pose ta baguette à terre!!…Si tu essayes un quelconque acte héroïque je n’hésiterai pas à user d’un sort plus…approprié. »

La jeune fille se sentait à nouveau en position de force, elle allait lui en faire baver.

« Dis moi monsieur le bon Samaritain, ça t’arrives souvent d’avoir des envies de suicide?? Parce que tu vas payer très cher ce que tu viens de faire…D’ailleurs c’est quoi ton nom??Que je sache qui tu es avant que même ta maman ne puisse plus te reconnaître… »

Yléssa prenait un malin plaisir à faire peur aux gens, évidement les plus faibles, en écoutant pareil discours, une baguette pointée sur eux, se soumettaient généralement.
En réalité, Yléssa ne s’était que très rarement battue mais il lui était déjà arrivé d’utiliser certains sortilèges peut-être pas très agréables, toujours légaux bien évidement, même si elle pouvait se vanter d’en connaître bien plus sur la magie noire que certains Serpentards.
Elle n’imaginait pas devoir recourir à un de ces sortilèges à Poudlard, elle serait renvoyée sur le champ et encore faudrait-il qu’elle puisse les réaliser.
A ce moment, tout ce qu’elle voulait, c’était récupérer sa fiole ainsi que des informations sur ce garçon qui lui tenait tête.

« Bon…tu me la donnes cette cape, on ne va pas y passer la journée!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Ven 28 Mar - 0:23:36

Clément, absolument pas impressionné par l’attitude de la jeune fille (attitude à laquelle il s’attendait un peu), attrapa la cape, et, rentrant totalement dans la pièce, il ferma la porte derrière lui.

Mais sans lâcher sa baguette. * Non mais, franchement, si elle croit m’impressionner… Et puis, je ne vois pas pourquoi je me rabaisserai devant elle. Elle a peut-être un sang pur, mais pas la capacité d’être un Animagus* songea-t-il en la dévisageant tranquillement.

Lorsqu’elle lui demanda sa cape, il étendit le bras et la lança en la déployant, si bien que la jeune fille s’en retrouva couverte de la tête à la taille. La voyant vaciller sous le choc, il se clama aussitôt, son agacement remplacé par de l’inquiétude pour elle.

Il lâcha immédiatement sa baguette tout en s’avançant résolument vers elle. Puis, la prenant dans ses bras (sans ôter la cape dans laquelle elle se retrouva donc « enfermée »), il se dirigea vers le lit qu’elle avait quitté un peu plus tôt.

La baguette de la jeune fille était tombée lorsqu’il l’avait saisie, mais il ne la ramassa pas et alla coucher Yléssa. Mettant son buste en travers de celui de la jeune fille, il la borda en quelques secondes jusqu’au menton, si serrée qu’elle ne pouvait plus bouger un bras.
Repliant finalement la partie de la cape qui lui recouvrait la figure, il la regarda en souriant :

« Maintenant, repos ! C’est pas parce que tu es à l’infirmerie qu’il faut que tu retombes dans les pommes ! » s’exclama-t-il, à la fois gai et sérieux.

Se retournant, il parcourut les quelques mètres qui séparaient le lit des baguettes, rangea la sienne dans sa poche, et posa celle d’Yléssa sur la table de nuit située juste à côté d’elle.
Puis, se rasseyant sur la chaise qu’il avait quitté un peu plus tôt et qui n’avait pas bougé du chevet du lit :

« Maintenant, si tu veux parler, on peut. A condition que tu ne te fatigues pas trop ! »

« Au fait, pour répondre à ta question, je m’appelle Clément »
ajouta-t-il après un instant de silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Ven 28 Mar - 1:17:57

Yléssa ne bougea pas, la baguette pointée sur le jeune homme, elle attendait qu’il baisse la sienne mais alors qu’elle allait réitérer sa question, le jeune homme lui lança sa cape qui se déplia sur elle.

Surprise, la jeune fille allait jeter un sort mais le poids de la cape et le fait de se retrouver d’un seul coup aveugle firent perdre l’équilibre à la Serpentard.
La tête lui tournait, heureusement elle se sentit soutenu avec force. C’était le Gryffondor qui venait de la saisir et la porter jusqu’au lit, elle, toujours enroulée comme un saucisson dans la cape.
Ne comprenant pas ce que faisait le jeune homme, en quelques secondes, elle se retrouva prise au piège des draps et couvertures qui la bordaient.

La jeune fille, outrée, jeta un regard noir au garçon, était-ce un jeu pour lui de l’humilier ainsi?
S’occuper d’elle tout en la faisant passer pour une idiote, Yléssa ne le supportait pas.

« Pourquoi fais-tu ça?? Tu ne m’as pas assez humiliée pour la journée??….Je ne t’ai jamais demandé de m’aider, je n’ai besoin de l’aide de personne…ho, évidement si c’est pour aller te vanter auprès de tes amis Gryffondor… »

Yléssa avait dit tout ça sur un ton amer et ne pouvant bouger, se contenta de tourner la tête afin de totalement ignorer le jeune homme du nom de Clément.
Elle essayait de se débattre, de sortir de ces chaînes de tissus qui ne pouvaient contenir sa rage plus longtemps. Mais malgré toute l’énergie qu’elle y mettait, elle n’arrivait pas à s’en défaire, trop fatiguée, elle abandonna.
Elle se mordit les lèvres d’agacement et tourna enfin son regard vers Clément.

« Clément…Clément comment?? Avec un peu de chance je connais peut-être ta famille, mon père se fera une joie de la rencontrer… » Dit-elle d’un air méprisant.

« Relâches moi et tout ira bien pour toi!! » Finit-elle par dire avant de repenser à sa cape.

Vu dans l’état où elle était, collée tout contre elle, Yléssa sentait bien qu’il n’y avait plus aucune trace de sa fiole. Elle l'aurait sentie sinon.
Elle en voulut encore plus à ce Clément, il avait tout gâché.

« Moi, si tu ne le sais pas, je me nomme Yléssa…Yléssa Malisse et je te jure sur ce que j’ai de plus cher que tu te souviendras de mon nom… » Ajouta-t’elle vraiment en colère ce qui était assez comique puisqu’il n’y avait que sa tête qui sortait des draps.

*Il va me le payer tôt ou tard!!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Ven 28 Mar - 2:02:03

Entendant le premier commentaire que faisait la jeune fille, Clément la regarda, réellement surpris :
« Parce que te retrouver par terre, avec quelques bleus et à moitié étouffée dans ta cape aurait été moins humiliant pour toi ? » l’interrogea-t-il.

« Et puis, si je voulais te ridiculiser, tu ne crois pas que j’aurai appelé les Gryffondor comme tu dis depuis longtemps ? Quoique je doute qu’ils se soient réellement moqués d’une malade… Mais tes amis Serpentards auraient apprécié de te voir secourue par l’un de ceux que vous appelez « Sang-de-Bourbe », non? »

Il s’arrêta, la voyant épuisée, et ne repris la parole que lorsqu’elle le regarda à nouveau.

« Alors, sincèrement, ça m’étonnerait que quiconque de ta famille ait fréquenté la mienne ou une chance de le faire un jour, vu comment tu as l’air de nous mépriser… Au fait, veux-tu que j’appelle tes camarades ? Leur compagnie te sera sans doute plus agréable que la mienne… »

* Les techniques moldues ont tout de même une efficacité certaine* songea-t-il, amusé, en la voyant se débattre en vain, soudain content d’avoir vécu parmi eux, même s’il ne pourrait hélas plus le faire, ses parents ne lui ayant pas laissé d’autre choix. Comme il repensait à eux, un éclair de nostalgie passa dans son regard, mais la dernière parole d’Yléssa le ramena instantanément au présent, ce dont il lui fut reconnaissant.

Lorsque la jeune fille lui demanda de la relâcher, il lui répondit :

« Pas avant que tu aies repris un minimum de forces, il ne manquerait plus que j’ai fait tout ça pour que tu finisses avec au mieux une jambe cassée pour avoir présumé de tes forces et être tombée dans les escaliers ! ! » s’exclama-t-il, catégorique.

Voyant une mèche blonde retomber sur un œil de la jeune fille, il se leva et lui dit doucement, presque tendrement, en joignant le geste à la parole :

« En revanche, je peux empêcher cette mèche de te gêner… »

Le faire avait nécessité qu’il se penche au-dessus d’elle et il resta quelques secondes ainsi, résistant à l’envie de l’embrasser qui l’avait brusquement saisi, mais pas à celle de plonger son regard dans les yeux de sa belle.
Il ne savait plus qu’une seule chose : il voulait la protéger et tout faire pour qu’elle soit heureuse, que ce soit sous sa forme humaine ou sous sa forme féline si elle refusait la première.

Se ressaisissant quelques instants plus tard, il se redressa, lui tournant brusquement le dos, et marcha à grands pas vers la fenêtre devant laquelle il resta, semblant contempler le parc éclairé par la lumière de la lune qui se levait.

*Pourvu seulement qu’elle ne m’ait pas vu rougir…* souhaita-t-il, restant là le temps de redevenir maître de ses sens et de ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Ven 28 Mar - 2:51:49

Sang-de-Bourbe….Ces quelques mots retentirent dans les oreilles d’Yléssa, c’était un sang-de-Bourbe, et donc, elle était retenue prisonnière par au maudit fils de moldus.
Sa colère, si elle n’avait pas déjà atteint son paroxysme progressait dans ce sens en entendant cette nouvelle. Quelle honte!! Quel déshonneur!! Elle s’était ridiculisée, humiliée devant un sang impur, que dirait son père à cet instant?
Rien que de penser à lui, fit apparaître quelques larmes dans les yeux de la jeune fille qui tournait à présent la tête, un regard de dégoût se lisait sur son visage.

« Alors, sincèrement, ça m’étonnerait que quiconque de ta famille ait fréquenté la mienne ou une chance de le faire un jour, vu comment tu as l’air de nous mépriser… Au fait, veux-tu que j’appelle tes camarades ? Leur compagnie te sera sans doute plus agréable que la mienne… »

La seule pensée de son père rencontrant un moldu redonna un léger sourire méprisant à la jeune fille, mais celle-ci ne se ressaisit totalement que lorsque Clément lui proposa de ramener des camarades de Serpentard.

Elle le regarda à nouveau d’un air dur mais digne et plein de fierté mélangé à du défi.
La jeune fille savait pertinemment que le garçon ne ferait pas une chose pareille, elle arrivait un peu mieux à le cerner.

*Ce n’est qu’un sang-de-Bourbe plein de bons sentiments…Il me fait pitié!!* Pensa-t-elle très fort, se convainquant elle-même.

Clément ne voulait pas la laisser partir, il avait l’air d’être aux petits soins pour elle, mécontente elle ne pu que répliquer plein d’orgueil.

« Je ne suis pas en porcelaine, laisse moi partir, je me suis toujours débrouillée seule et je ne vois pas pourquoi un… » Elle ne pu finir sa phrase, Clément s’était penché au-dessus d’elle et lui enleva tendrement une mèche de cheveux qui gênait sa vision.
La jeune fille resta suspendue au regard qu’il lui lançait, elle avait du mal à comprendre ce qu’il se passait quand celui-ci rompit le silence et s’éloigna.

*Merde…c’était quoi ça?? Qu’est-ce qui lui a prit??* Se demanda Yléssa visiblement surprise par la réaction du Gryffondor. Ce regard plein d’étranges sentiments inconnus et incompris de la Serpentard la perturba quelque peu.

« ….et si… » Les mots avaient du mal à sortir, jamais elle n’avait envisagé dire ça auparavant.

« Et si…je te proposais une trêve?? Du genre, toi et moi on s’oublie pour toujours ainsi que les évènements qui vont avec? Comme ça…moi je ne me sens plus humiliée et alors, ben…j’oublie ma « vengeance » et toi, tu ne te sentiras plus stupide d’avoir…rougis pour une Serpentard qui déteste cordialement les gens de ton espèce. » Répliqua Yléssa, tirant à profit les quelques minutes qui venaient de s’écouler, la manipulation, encore un art où elle excellait.

« Remarque, je te comprend, je suis plutôt jolie…et tu es bien orgueilleux pour croire pouvoir m’émouvoir en me gardant ici…Je t’aurai bien volontiers pardonné ton orgueil si tu n’avais pas blessé le miens!! » Ajouta-t-elle dans un sourire déjà plus amicale malgré son air sournois.

« Qu’en penses-tu?? Tu me libères, je reste sagement assise sur le lit et plus jamais tu n ‘auras affaire à moi…Enfin, du moment que tu ne reviennes plus me chercher à l’avenir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément Catérit
5ème année
avatar

Parchemins rédigés : 54
Age : 28
Localisation : septième nuage à gauche en partant du soleil
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Ven 28 Mar - 15:02:50

En entendant la proposition qu lui faisait la jeune fille, Clément ressentit un pincement au cœur.

*Inutile d’insister, il est clair qu’elle ne veut plus me voir* songea-t-il dépité.
*N’empêche, je n’aurai pas cru pouvoir m’attacher à quelqu’un si vite…* se dit le jeune homme en se dirigeant vers la porte de l’infirmerie, surpris par la force de la douleur qu’il ressentait… l’impression de perdre un être cher….alors même qu’il ne la connaissait que depuis quelques heures…

*Heureusement pour moi, elle accepte Félix…. Mais aurai-je la force de passer du temps avec elle en sachant qu’elle refuse celui que je suis vraiment ? ? ?* s’interrogea-t-il en parcourant rapidement la distance qui le séparait de la sortie.
* Enfin, je verrai bien, mais ça me laisse une toute petite chance de veiller sur elle… *

Il ne dit pas un mot à la jeune fille toujours allongée, ayant la gorge nouée par une envie de pleurer qu'il aprvenait difficilement à refouler et n’étant pas sûr que sa voix ne trahisse ses sentiments. De plus, il était trop fier pour se faire jeter une deuxième fois en quelques minutes.

Arrivé devant la porte, il posa la main sur la poignée et la regarda intensément quelques instants, sortant sa baguette et marmonnant un sort à voix basse, ce qui desserra aussitôt les couvertures, permettant à Yléssa de bouger les bras.
Puis il sortit sans un sourire, sans un mot.
Il avait suffisamment cerné la jeune fille pour savoir que son engagement était sincère et qu’elle ne tenterait rien contre lui puisqu’il avait accédé à son désir de liberté de mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yléssa Malisse
5ème année
avatar

Féminin Parchemins rédigés : 39
Age : 28
Localisation : Là où tu n'es pas!!
Fibiz : 0
Date d'inscription : 23/03/2008

Statut du Sorcier
Baguette:
Infos utiles:

MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   Dim 30 Mar - 1:21:14

Après avoir plus longuement réfléchit à l’arrangement qu’elle avait elle-même décidé, Yléssa prit un air maussade, elle avait la désagréable impression de s’être faite marcher sur les pieds et elle détestait ça. Surtout que Clément, qui venait de s’éloigner de la fenêtre et s’approchait dangereusement de la sortie, ne semblait pas être d’accord avec ce pacte.

C’était ce que laissait penser son attitude. Il ne disait plus rien, son visage s’était d’un seul coup fermé.
Allait-il réellement la vendre aux Gryffondors ?? Avait-il vraiment l’intention de faire d’elle l’objet de toutes les moqueries?? Le collège entier serait au courant, l’orgueilleuse Yléssa Malisse, la plus pure de tous, se faisant ridiculiser par un simple fils de moldus.

*Mauvaise conscience un Fils de moldus? …Sang-de-Bourbe tu veux dire Yléssa…S’il ouvre cette porte sans te désensorceler, c’est que c’en est fini pour toi, tu ne vas quand même pas commencer à faire de bons sentiments???
- De bons sentiments moi??
- C’est bien ce que je pensais!!*


Yléssa allait se mettre à crier sur le jeune homme juste au moment où celui-ci tourna vers elle un regard remplis de regret semblait-il, il était dans tout les cas tellement intense qu’il laissa la jeune fille silencieuse, pourquoi lui avait-il lancé un tel regard (>_<)???

Lorsque enfin il la libéra du sortilège, Yléssa ne bougea toujours pas et c’est seulement quand il sortit de la pièce que la jeune fille retira totalement les couvertures et s’assit sur le lit tout en arborant une expression soucieuse mêlée à une incompréhension totale.

Elle ne comprenait pas la réaction de Clément, il ne lui avait même pas adressé un au revoir ou un simple mot…Pfff, pourquoi voulait-elle qu’il lui parle maintenant??
Non, ce qui la vexait c’était de ne pas saisir ses regards, c’était quoi ça?? Jamais elle n’avait été confronté à un individu comme lui…

Toutes ces pensées filaient à toute vitesse dans sa pauvre tête, elle fixait avec de grands yeux, sans le vouloir, le carrelage en marbre de l’infirmerie ce n’est que lorsqu’elle entendit des bruits de pas à l’extérieur qu’elle se réveilla de sa trop longue réflexion.
Un peu chancelante, elle se dépêcha de sortir de ce lieu où elle n’espérait plus jamais y remettre les pieds.

[Suite prochaine rencontre --> Parc, une promenade nonchalante
Et une rencontre Yléssa/Clément sous forme humaine --> La Tête du Sanglier, par une soirée de mauvais temps]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre à l'infirmerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre à l'infirmerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Non, pas l'infirmerie ! [PV Lili ^^] [FINI]
» L'infirmerie
» L'infirmerie du palais ...
» Vive l'infirmerie et ses bons petits matelas douillets... [PV. Shiroi]
» Bienvenue à l'infirmerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, l'école des sorciers :: Poudlard :: 3EME ÉTAGE :: Infirmerie-
Sauter vers: